• plan de la thèse
  • premiere partie
  • introduction :
  • pathogénie
  • rappel anatomique.
  • biomécanique.
  • physiopathologie du tendon .
  • deuxieme partie
  • pathomécanique du geste sportif ou professionnel.
  • chaque type de lesion osteopathique engendre un tableau d’epicondylagie different.
  • clinique génèrale osteopathique commune aux cinq tableaux.
  • les 5 tableaux cliniques osteopathiques les plus courants.
  • traitement complémentaire necessaire : la correction du geste
  • conclusion
  • réferences
  • introduction
  • l’epicondylalgie n’est pas une pathologie inflammatoire
  • l’approche osteopathique des epicondylalgies
  • nosologi
  • rappel d’anatomie descriptive et fonctionnelle du coude
  • a – ces surfaces articulaires
  • b – les moyens d’union.
  • biomecanique du coude.
  • les mouvements du coude.
  • physiopathologie du tendon .
  • pathomecanique du geste sportif – professionnel
  • signes cliniques generaux des epicondylalgies
  • des lesions osteopathiques spécifiques donnent naissance a des tableaux d’épicondylalgies tres differents .
  • – articulation humero-cubitale ( ou trochleo-cubitale )
  • _ articulation humero-radiale .
  • – epicondylalgie d’origine cervicale ( névralgie racine c5 )
  • tableau pathologique i : lesion osteopathique de l’articulation radio-humerale (posteriorite)
  • tableau pathologique ii : dysfonction de l’articulation humero-cubitale
  • tableau pathologique iii : epicondylalgie d’origine cervicale (nevralgie de topographie c6 – racine c5 )
  • tableau pathologique iv : epicondylalgie d’origine musculaire ( epicondylite d’insertion )
  • a – epicondylalgie d’origine musculaire .
  • b – epicondylalgie fascio – myo -tendineuses.
  • tableau pathologique v : compression de la branche posterieure du nerf radial par l’aponevrose du court supinateur .
  • clinique
  • traitement.
  • conclusion .
  • exercice de recentrage du geste
  • references
  • description complémentaire sur la technique. ( pour une epicondylalgie droite )
  • génèse de cette manipulation.
  • position du patient :
  • position du praticien :
  • contacts pre-manipulatifs du praticien.
  • technique manipulative.
Fermer le menu